L’Aménagement Durable de la Station

L’Aménagement Durable de la Station

Dans la continuité de la voie de Chemin de fer qu’il ouvre en 1885, Pierre Ortal crée la station balnéaire de Lacanau océan en 1906. Comme toutes les villes balnéaires créées sur la côte aquitaine à cette époque, elle présente un plan géométrique régulier et constitue une fenêtre urbaine, le long du littoral, influencée par la dynamique puissante de la nature.

Si l’implantation historique dans une position de retrait relatif par rapport au trait de côte a pu paraître raisonnable il y a plus d’un siècle, aujourd’hui, le processus naturel d’érosion océanique menace directement la ville.

La problématique du front de mer de Lacanau est relativement singulière : si les stations balnéaires du littoral aquitain héritées des aménagements réalisés dans les années 1970 sous la MIACA (Mission Interministérielle d’Aménagement de la Côte Aquitaine) recomposent aujourd’hui leur vitrine sur la mer, la fenêtre océane et urbaine de Lacanau est unique et croise des phénomènes d’érosion particuliers.

La commune de Lacanau et le GIP Littoral sont engagés dans une démarche de projet et d’action qui tente de répondre à cette problématique difficile : Lacanau s’est portée candidate à la démarche d’Aménagement Durable de la Station pilotée par le GIP Littoral en 2016. S’est ensuivie une étude diagnostic avec un plan guide qui ouvre aujourd’hui sur deux chantiers d’action prioritaire : les mobilités et la requalification du front de mer.

Pour aller plus loin sur la démarche Aménagement Durable des Stations :

https://www.giplittoral.fr/tourisme-amenagements-durables/stations

Des mobilités repensées pour une ville océane apaisée

Le projet vise à améliorer l’ensemble des notions qui composent le « bien-vivre » au quotidien, avec en premier lieu les déplacements : pour se rendre chaque jour au travail (dans le Médoc ou sur la métropole), accéder aux équipements et commerces, accéder aux plages l’été, etc. Les quatres actions phares qui vont être conduites dans les mois et années à venir en matière de mobilités sont :

  • L’élaboration d’un schéma des déplacements et mobilités alternatives à la voiture individuelle à l’échelle de la commune, permettant d’établir une feuille de route des mobilités pour 2030 et un plan d’actions opérationnel. Ce schéma est en cours d’élaboration et fait l’objet d’atelier de concertation avec eks acteurs locaux, habitants et représentants socio-professionnels.
  • La priorisation donnée aux mobilités douces ou actives, cyclistes et piétons, sur le front de mer, induisant un recul de la place de la voiture et la requalification des espaces de stationnements réduits
  • La création d’un pôle intermodal en entrée de station permettant de canaliser le flux automobile, d’encourager les mobilités douces, collectives et décarbonées pour le dernier kilomètre d’accès à la Ville océane. L’ambition est que ce pôle propose des services répondant aux attentes (conciergerie, etc) et promeuve des solutions de mobilités innovantes (véhicules à hydrogène, navette autonome, etc).

Il est également question d’un meilleur partage de l’espace entre automobilistes, cyclistes et piétons, ainsi qu’une amélioration de l’accessibilité aux commerces.

Pour en savoir plus sur les Mobilités

Le balcon sur la mer de la ville océane

Comment imaginer la station balnéaire de demain en intégrant l’érosion du littoral ? Comment pérenniser son dynamisme et son attractivité en assurant sa transformation ? Ces questions vitales, la Municipalité souhaite y répondre par une philosophie d’urbanisme innovante, basée sur la « réversibilité », la résilience et la sobriété. La ville océane offrira demain des espaces partagés, toujours plus animés et accessibles à tous, visiteurs d’un jour comme habitants à l’année.

Au-delà du front de mer, c’est toute la station balnéaire « océanesque » actuelle qui est appelée à se transformer pour créer la « Ville Océane » de demain autour des axes suivants :

  • Le front de mer de Lacanau a connu des requalifications partielles ces dernières années dans l’attente d’un réaménagement plus complet. En réponse à la stratégie d’adaptation à l’évolution du trait de côte, il doit désormais être repensé entièrement, pour moderniser « la plus belle salle de spectacle de Lacanau », accueillant les manifestations sportives et festives.
  • Les allées Pierre Ortal méritent une cure de jouvence. A la fois espace commercial et axe stratégique reliant le front de mer au reste de la station, elles représentent le cheminement « instinctif » des estivants. La rénovation de ces allées portera sur l’esthétique, mais aussi plus largement sur la perception par le piéton de l’ensemble de l’espace urbain de la station. L’idée des rambla barcelonnaises ou des grandes allées piétonnes des villes littorales pourrait inspirer le futur projet sans oublier de travailler autour des valeurs de l’identité canaulaise.
  • Place de l’Europe, salle L’Escoure : un potentiel à exploiter. Accueillant déjà plusieurs équipements publics et le marché hivernal, ce secteur pourrait devenir un vrai « pôle de centralité » de la future ville océane. Cela s’entend après réaménagement de l’espace public, pour faciliter les relations avec le reste de la station. Le parking du Mail a son rôle à jouer, la salle l’Escoure également en accueillant de nouveaux usages, de nouvelles fonctions.
  • La requalification du front de mer en un mail faisant la part belle aux circulations douces et aux terrasses permettra d’envisager l’ouverture des commerces sur une période élargie. Ces grands travaux doivent être conduits en bonne intelligence avec les commerçants du front de mer, des Allées Ortal, mais aussi des rues adjacentes, qui ne manqueront pas d’être impactés par la nouvelle dynamique.
  • La commune souhaite accompagner les porteurs de projets volontaires l’émergence de constructions et aménagements réversibles et résilients, et porter des opérations en propre. Des projets témoins pourraient ainsi voir le jour dans les prochaines années.

Des partenaires et des études

Le projet d’Aménagement Durable de la Station est porté par la Municipalité, sous la coordination régionale du GIP Littoral, et en étroite collaboration avec l’Office de Tourisme, la Communauté de communes, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département de la Gironde, le Parc naturel régional  Médoc, le Conservatoire du Littoral et l’Office National des Forêt, les services de l’Etat (DREAL, DDTM).

Depuis 2018, la Ville de Lacanau et l’ENSAP de Bordeaux collaborent, avec l’institut d’urbanisme bordelais, autour d’un laboratoire de projets de paysage et d’urbanisme : il s’agit, avec les étudiants paysagistes et urbanistes de Master – futurs acteurs professionnels de nos territoires, d’inventer, tester, rêver à la transformation du front de mer de Lacanau pour permettre à la commune demain d’expérimenter des processus de projet à la croisée des problématiques urbaines et touristiques, environnementales et paysagères.

Les étudiants de la promotion 2019-2020 ont agité beaucoup d’idées, à moyen terme -2030-2050) et à long terme (2100). Ils exploré le champ des possibles, en pris des partis audacieux, mis en œuvre des aménagements créatifs, illustrant la diversité des projets qui pourraient enclencher demain la requalification du front de mer. Voici un condensé de leurs travaux : Laboratoire de projets de paysage et d’urbanisme – transformation du front de mer – Lacanau ENSAP IATU 2018-2019

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×