Le Médoc devient le 54ème Parc Naturel Régional

Dix ans après le début de la démarche, le décret officialisant la création du parc naturel régional (Pnr) Médoc a été signé le 24 mai par le Premier ministre et publié le 26 mai au Journal officiel. Le Médoc devient le 54ème Pnr de France. La charte du parc, valable quinze ans, devient un fil rouge des politiques locales.

Un Pnr, c’est quoi ?

« Un Parc naturel régional est un territoire rural habité, reconnu au niveau national pour sa forte valeur patrimoniale et paysagère, qui s’organise autour d’un projet concerté de développement durable fondé sur la protection et la valorisation de son patrimoine ».
C’est une opportunité pour le Médoc de valoriser ses richesses environnementales et son patrimoine car le label « Parc naturel régional » est un outil adapté aux problématiques d’un territoire fragile en mutation. Encadrée par le Code de l’Environnement, la procédure de création d’un Pnr relève de la compétence du Conseil Régional.
Les Pnr de la région

Les cinq missions d’un Pnr ?

  • Protection et gestion du patrimoine naturel, culturel et des paysages,
  • Aménagement du territoire,
  • Développement économique et social,
  • Accueil, éducation et information du public,
  • Expérimentation et l’innovation.

Un projet local écrit collectivement : la Charte

La création d’un Pnr résulte d’une volonté locale (élus, associations, entrepreneurs, agriculteurs…) à laquelle la Région, principal financeur et porteur de la démarche, a répondu favorablement. Un Pnr s’organise autour d’un projet de territoire élaboré en concertation avec les acteurs locaux et valable pour une durée de 15 ans : la Charte de Pnr

Les élus, les représentants d’associations œuvrant dans les domaines culturels, sociaux, de protection de l’environnement, les socio-professionnels (agriculteurs, viticulteurs, forestiers, entrepreneurs…)…ainsi que l’Etat, la Région, le Département sont invités à construire et définir ensemble la stratégie de développement de leur territoire à travers la Charte.

L’Etat accompagne et valide les étapes en émettant un avis. Les collectivités partenaires sont étroitement associées tout au long du processus.

La charte est le document de référence (voir document téléchargeable) où sont inscrites les orientations et les actions qui sont mises en oeuvre, sans lequel un Pnr ne pourrait pas exister.

Pour le Médoc, à quoi ça sert de devenir un Parc naturel régional ?

  • A être labellisé territoire d’exception et bénéficier ainsi d’une place privilégiée dans le panorama français des destinations touristiques et économiques remarquables.
  • A faire reconnaître et promouvoir les richesses du Médoc au niveau national, européen et international mais aussi localement, auprès de tous les Médocains.
  • A traduire les richesses du Médoc en source de développement économique et social pour tous ses habitants.
  • A impulser des projets qui placent les atouts du Médoc au cœur des préoccupations.
  • A donner un cadre et un souffle nouveau au travail de concertation et de mutualisation engagé depuis plusieurs années en Médoc pour donner plus de corps à sa voix.

Un parc naturel régional est un territoire durable, dont le développement répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins.

C’est qui le Pnr Médoc ?

Le Pnr est constitué de l’ensemble des forces vives du territoire : élus, agents des collectivités, citoyens, socio-professionnels… Il est piloté par les élus du territoire au sein d’un syndicat mixte qui associe également la Région Nouvelle Aquitaine, le Département de la Gironde et les villes aux portes de l’agglomération bordelaise.

Les socio-professionnels volontaires font remonter leurs réflexions et propositions via un Conseil de Développement.

L’équipe technique d’animation du syndicat mixte est en charge de l’appui à la mise en oeuvre des actions programmées dans la charte de Pnr.

Le Parc naturel régional Médoc rassemble 51 communes situées sur le département de la Gironde (33). Il occupe une position de choix dans le Sud-Ouest avec à proximité la métropole bordelaise, devenue agglomération porte. 102 750 habitants vivent sur ce territoire de près de 234 000 hectares.

Un label mérité

Si aujourd’hui le Médoc est mondialement connu et reconnu, il le doit essentiellement à sa viticulture et notamment à ses 8 prestigieuses appellations, et ses non moins prestigieux Grands Crus Classés en 1855. Pourtant le développement du tourisme en Médoc a commencé dès la fin du XVIIIème siècle grâce notamment au fort engouement pour les stations balnéaires dû notamment à la pratique des bains de mers. C’est ainsi que les stations de Soulac et de Lacanau font partie des toutes premières stations balnéaires en accueillant des touristes dès 1860 pour Soulac et 1900 pour Lacanau.

L’activité touristique a connu sa première apogée dans les années 1970-1980, l’aménagement de la côte Aquitaine ayant eu pour effet de propulser en Médoc un tourisme de masse privilégiant l’héliotropisme et consacrant une concentration des flux sur la période estivale qui s’échelonnait alors de juillet à septembre.

Aujourd’hui, le Médoc a la chance de disposer d’un potentiel touristique extrêmement riche et diversifié :

  • Un vignoble de renommée mondiale avec 8 prestigieuses appellations (Médoc, Haut Médoc, Margaux, Pauillac, St Estèphe, St Julien, Moulis et Listrac) et ses 60 Grands Crus Classés (Margaux, Lafite-Rothschild, Mouton-Rothschild, Latour…).
  • Un littoral attractif avec des stations de renommée internationale (Lacanau, Soulac…).
  • La présence de l’Estuaire de la Gironde, plus vaste estuaire d’Europe avec son plan d’eau de 625 km² s’étirant entre Bordeaux et Cordouan sur 150 kilomètres de rives, et abritant une dizaine d’îles ; et récemment classé Parc Naturel Marin.
  • Un patrimoine naturel remarquable avec ses nombreux lacs (dont le lac de Carcans – Hourtin, plus grand lac naturel de France), sa forêt, ses marais, ses dunes…
  • Un patrimoine architectural exceptionnel dont les plus emblématiques le Fort-Médoc (Cussac-Fort-Médoc) et la Basilique Notre-Dame-de-la-fin-des-terres (Soulac), classés au patrimoine mondial de l’UNESCO et le Phare de Cordouan (Le Verdon-sur-Mer), classé Monument Historique dès 1862 et inscrit depuis 2002 sur la liste indicative des monuments susceptibles d’être classés par l’UNESCO.
  • Un patrimoine témoin des usages et traditions locales et dont la mise en avant peut constituer tout un éventail de curiosités à découvrir : maisons forestières, bergeries, villas « belle époque », ports de pêche et ostréicoles, carrelets.
  • Des évènements marquants d’envergure régionale, nationale voire même internationale, parmi lesquels le Marathon du Médoc, le Lacanau Pro, la médocaine de VTT, le Reggae Sun Ska…
  • De nombreuses activités de nature (itinérance avec notamment le passage de la Vélodyssée, activités nautiques et de glisse, golf…) et des produits de qualité (grands vins du Médoc, noisettines du Médoc, chocolats Mademoiselle de Margaux, agneau de Pauillac, gambas, huitres…),
  • La première destination Naturiste d’Europe avec ces 3 grands centres CHM, Euronat et La Jenny

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×