3 pôles, 3 ambiances

Au commencement, seule existait Lacanau Ville. Ce ne fut que des années plus tard que le quartier de l’océan fut créé. Situé au bord du lac de Lacanau, le village ne cesse de se moderniser.  

Trait d’union entre la côte et l’agglomération bordelaise, Lacanau Ville demeure un passage obligé, Pôle administratif de la commune, ce cœur de village abrite des commerces divers et variés, des lieux pour se divertir ou se former. Face à l’église Saint Vincent, siège l’Hôtel de Ville. C’est ici que vous pourrez accomplir vos formalités administratives ou célébrer votre union.

Besoin de faire vos courses, de trouver un cadeau, de décorer  votre intérieur ? Envie de vous restaurer, de vous faire dorloter ou tout simplement de trouver des produits locaux ? Les commerçants du bourg sont heureux de vous accueillir et de vous conseiller. Commerces de bouche, hyper et supermarchés, magasins de bricolage, pépiniériste/fleuriste, boutiques de vêtements, de souvenirs, de maroquinerie, d’articles variés, laverie, banques, presses, tabacs, instituts, salons de coiffure, restaurants, bar… un large choix s’offre à vous à Lacanau Ville.

Avec une superficie de 19,85km² et une profondeur maximum de 8m, il est classé parmi les grands lacs landais. Son cadre unique et certains endroits encore préservés en font un des plus beaux plans d’eau de la région.

Le canal des étangs le relie au Nord vers le lac d’Hourtin-Carcans (via la réserve naturelle du Cousseau), et au Sud vers le Bassin d’Arcachon.

Mille ans avant J.C, l’écoulement de nombreux cours d’eau dans l’Océan Atlantique fut empêché à cause du mouvement des dunes littorales. Un chapelet de plans d’eau, dont l’étang de Lacanau se forma alors en arrière du cordon dunaire. Avec une superficie de 20 km2, le lac de Lacanau est principalement alimenté par des cours d’eau, des fossés (« crastes ») et les eaux du lac de Carcans-Hourtin, transitant par le canal des étangs. Il s’écoule au sud vers le bassin d’Arcachon. Il représente un site propice à l’observation de la nature, mais aussi à la pratique de loisirs et d’activités nautiques. De ses rives marécageuses au plus profond de ses eaux, focus sur les pratiques et la vie qui s’y épanouissent.

Des petites baies propices à des mouillages jalonnent le pourtour avec une succession de petits villages et hameaux sur les rives Nord et Ouest : Le Moutchic, Carreyre, Le Tedey, Les Nerps, La Grande Escoure et Longarisse. Sa partie Nord-Est abrite la Marina de Talaris  et le port de Lacanau. Le Sud du lac est inhabité et offre une multitude de marais (côté Est) où seules quelques tonnes à canards sont disséminées ici ou là. On peut également découvrir les îles aux oiseaux  au large de la pointe du Bernos, ou encore l’île des boucs située tout près du port. Des plages de sable pour des journées de détentes et de baignades sont présentes tout autour du lac, les principales sont celles du Moutchic (surveillée l’été), de Lacanau-ville, et de la Grande-Escoure (surveillée en pleine saison). D’autres plus petites et discrètes se dévoilent en sillonnant les berges à pieds ou en accostant…

Au bord du lac, le Port de Lacanau Ville dispose pour les bateaux, de 118 places le long des traques et 45 anneaux. Les adeptes du kitesurf s’adonnent à leur sport dans une zone qui leur est dédiée. L’aire de jeux installée non loin permet aux enfants de s’amuser sur les balançoires tout en bénéficiant de la vue sur le lac, les bateaux et les sportifs en quête d’air pur.

Un milieu aquatique privilégié

Au lever comme au coucher du soleil, la lumière soulignant les contours du lac donne au paysage environnant des allures de carte postale. Au fil des saisons, alors que son intensité change, le lac revêt mille aspects, uniques, féeriques.

Long de 7 km et large de 3 km, le lac a une profondeur moyenne de 2,6 m pouvant atteindre jusqu’à 8 m. La rive Est, aux contours approximatifs, est le royaume des hauts fonds et des marais jouxtant la Réserve biologique de Vire Vieille, Vignotte et Batejin (214 hectares).

Les berges du lac présentent une mosaïque de végétation remarquable, propre aux zones humides arrières-dunaires de Gironde. Naviguer sur le lac permet de découvrir ces différentes formations végétales caractéristiques.
L’existence d’une nourriture aquatique abondante et variée attire de nombreuses espèces d’oiseaux (sur un couloir de migration majeur).

Voguer au milieu de cet espace remarquable

Quatre descentes à bateau vous permettent de mettre à l’eau votre embarcation :

  • la Halte nautique (Lacanau Ville)
  • Le Moutchic
  • La Grande Escoure
  • Longarisse

Pour naviguer, vous devrez vous acquitter d’une taxe de navigation à la Mairie de Lacanau Ville (toute l’année) ou auprès de la Police du lac (cabane au Moutchic, ouverte en juillet-août). Avec cette vignette, il est également possible de naviguer une journée sur le lac de Carcans-Hourtin. Pour le rejoindre, il faudra emprunter le canal des Etangs, au Nord.

Le stationnement sauvage des bateaux est interdit. Après une demande écrite à la Mairie, un stationnement (corps morts, piquets, anneaux) pourra vous être attribué (en fonction des disponibilités) :

  • à la Halte nautique : 118 places le long des traques et 45 anneaux
  • aux Baïnasses
  • au Moutchic
  • à Carreyre
  • à La Grande Escoure
  • aux Nerps
  • à Longarisse

Fermeture préventive de la navigation motorisée sur le canal entre Lacanau et Carcans tout l’été 2019.

Les constats de ces dernières années montrent que la meilleure des stratégies reste la prévention en évitant l’arrivée de nouvelles espèces et leur dissémination.

Deux espèces envahissantes nous préoccupent actuellement : l’Egeria densa se développe largement sur les zones abritées des vents du lac de Lacanau mais n’a pas encore été observée sur le lac d’Hourtin-Carcans.

Le Myriophylle du Brésil a été récemment observée sur la commune d’Hourtin et à l’inverse, n’est pas encore connu à Lacanau.

D’autres espèces aquatiques exotiques sont enfin présentes sur les autres lacs aquitains et non encore recensée sur notre territoire : l’Hydrocotyle fausse-renoncule ou encore la Crassule de Helms.

Un des vecteurs de propagation de ces espèces est le transport involontaire de boutures sur les hélices des bateaux via le canal des étangs.

AUSSI, PAR MESURE DE PRÉVENTION, LE SIAEBVELG INFORME TOUS LES USAGERS DES LACS ET DU CANAL DE LA FERMETURE DE CELUI-CI À LA NAVIGATION MOTORISÉE CETTE ANNÉE.

L’écluse à bateaux située entre les deux lacs ne sera donc pas ouverte*. Merci de respecter cette décision et de votre compréhension.

Nous vous sollicitons donc sur les risques de dissémination des espèces exotiques lors des transferts des embarcations entre les différents lacs en particulier sur les remorques des bateaux ou hélices des moteurs.

En revanche, le passage reste possible pour les pratiquants de paddle ou de canoë à condition que la prudence -pas de transport ou déplacement de végétaux- soit de mise.

La nature compte sur votre collaboration pour pallier ces problématiques écologiques.

*habituellement, ce canal est ouvert du 15 avril au 15 octobre 

Police du lac et réglementation

La Police du lac dispose d’un bureau d’accueil saisonnier au Moutchic (en face de la maison forestière de l’ONF). Elle répond à vos questions concernant la réglementation pour naviguer sur le lac (tarifs et taxes de navigation).

A partir du mois de juin, le bureau est ouvert tous les jours de 11h00 à 13h00. Tél. 06 85 92 05 58 / police.lac@mairie-lacanau.fr

Le lac dispose de zones réglementées pour la pratique du kite surf, du ski nautique etc. Par ailleurs, les 39 cabanes peuplant le lac, appelées « tonnes », sont des concessions communales. Les chasseurs qui en disposent viennent la nuit, d’août à février pour chasser le canard sauvage, et du 1er octobre au 10 novembre, pratiquer la chasse aux pantes pour capturer des alouettes. Pour plus d’informations sur la chasse à Lacanau, dont celle des oiseaux de passage et du gibier d’eau, vous pouvez contacter l’Association Communale de Chasse Agréée (ACCA) de Lacanau.

Les arrêtés concernant le lac sont affichés sur les panneaux d’informations présents à chaque descente à bateau.
Pour tout connaître de la réglementation du lac de Lacanau :

Lacanau Océan, entre océan & forêt

Les médecins du début du siècle dernier vantaient avec justesse les bienfaits du climat de la station, subtil mélange d’air tonique marin et d’odeurs de pins. Consciente de cet atout, la ville a continué sa progression en adéquation avec la nature alentour. Ce patrimoine fait partie de son identité. Hormis dans une poignée de rues de l’hypercentre, nécessaires à son dynamisme, Lacanau Océan cultive son image de ville nature.

De nombreuses pistes cyclables la sillonnent. Les rues font la part belle aux adeptes de la petite reine, les quartiers les plus éloignés n’étant jamais distants de plus de 5 kilomètres de la côte.

16 kilomètres de plages, pour tous les goûts

Depuis le centre, on accède à la plage centrale en ne descendant que quelques marches. Compte-tenu de sa proximité immédiate à tous les commerces, bars et restaurants, elle est la plage la plus fréquentée.

Les plages Sud et Nord, accessibles de la ville mais de quartiers plus excentrés, offrent les avantages du centre, la foule en moins.

La plage Super Sud dispose d’un parking de 2000 places à l’ombre des pins. Il faut franchir la dune sur les caillebotis pour profiter au sommet d’une vue spectaculaire. C’est la plage la plus sauvage de Lacanau Océan. Loin des constructions, ici vous trouverez pour seul décor, la dune et l’océan.

Alors quel que soit votre choix, toutes les plages citées disposent d’une surveillance en saison.

Lacanau océan, pôle touristique majeur

Avec plus de 40 000 lits touristiques, dont une majorité située à Lacanau Océan, la commune compte parmi les destinations les plus fréquentées de la Gironde.

On y trouve toute l’offre touristique – en termes de services, d’hébergements, de loisirs, de commerces et de restauration – propre aux grandes stations balnéaires.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×