Développement durable 

Lacanau a une volonté de préserver ses privilèges naturels et environnementaux uniques.

Cadre de vie

La forêt communale, un patrimoine préservé et valorisé

La forêt constitue incontestablement l’une des principales ressources naturelles du patrimoine canaulais, dont chacun reconnaîtra la nécessité d’en préserver la richesse. L’administration du patrimoine forestier communal implique donc des choix de gestion et d’actions pertinents.

Formée d’un seul bloc, couvrant une surface totale cadastrée de 953,0908 hectares, elle est constituée de 133 parcelles cadastrales, soit une surface moyenne de 7.17 hectares pour chaque parcelle. Un parcellaire forestier a été créé afin de faciliter la gestion technique. Le plan de gestion a été réactualisé et validé pour une durée de 15 ans (de 2010 à 2024). Suite à l’acquisition d’un logiciel de gestion forestière et une formation dispensée par la société SOLEFOR, la commune assure seule le suivi des opérations indiqué dans le plan de gestion. Pour ce faire, un agent a été affecté à ce suivi quotidien.

En effet, d’un équilibre fragile, le massif forestier, aussi vulnérable face aux intempéries qu’à une mauvaise gestion des boisements, exige un suivi rigoureux. Il est prévu sur les 15 prochaines années la coupe rase de régénération de 194 hectares soit 13 hectares par an.

Plan de prévention des risques

Approuvé par arrêté préfectoral le 19 octobre 2009, le Plan de Prévention des Risques d’Incendies de Forêt (PPRIF) a fait l’objet en 2010 d’une pétition adressée à la commune de la part de nombreux sylviculteurs et propriétaires fonciers impactés dans leurs pratiques et leurs projets par l’application du PPRIF.

Afin de continuer à garantir la sécurité face au risque d’incendie sur le territoire communal, tout en assurant le maintien des activités sylvicoles et agricoles, ainsi que l’accompagnement de l’évolution des villages, la commune de Lacanau souhaite faire une demande de procédure de modification du PPRIF aux services de l’Etat. Pour cela, elle va ouvrir un cahier de doléances, grâce auquel la commune pourra entamer une demande de procédure de modification du PPRIF auprès des services de la Préfecture.

Téléchargez :

État des lieux aujourd’hui et actions de lutte

Il existe 3 plantes exotiques ayant un fort pouvoir d’envahissement dans nos milieux aquatiques : Jussie, Egeria et Lagarosiphon. Bien qu’originaires d’autres continents, ces plantes trouvent dans nos Lacs Médocains : Lacanau, Carcans et Hourtin, des conditions idéales pour se développer : ensoleillement,  eau calme et peu profonde.

L’utilisation de ces plantes invasives en aquariophilie est sans doute la cause de leur présence en France.

Le pouvoir de ces plantes : leur développement s’effectuant par bouturage, la moindre bouture va entraîner leur expansion. Les herbiers, formés par d’importants développements de ces plantes, ne sont pas dangereux pour la faune aquatique car ils peuvent constituer des frayères ou des caches. Mais à terme, ils peuvent gêner des usages comme la baignade, le nautisme ou la pêche au point d’envahir un milieu et de le fermer.

Jussie, Egeria et Lagarosiphon

Quelles sont les précautions à prendre et comment lutter ?

Il faut surtout éviter de fragmenter ces plantes et notamment le Lagarosiphon.
A Lacanau, un arrachage manuel de la Jussie avait été organisé dans l’anse de Carreyre. L’opération s’est avérée concluante puisqu’il n’y a pas eu de nouvelles repousses. Lagarosiphon et Egeria sont en revanche des plantes très difficiles à éradiquer.

A Lacanau, depuis 1998 sur les zones du Moutchic, Carreyre et Longarisse plusieurs opérations de faucardage ont été organisées en coordination avec le SIAEBVELG (Syndicat Intercommunal d’Aménagement des Eaux du Bassin Versant des Etangs du Littoral Girondin) et les associations locales.

Le faucardage n’est qu’une solution temporaire car il ne fait que couper sans éliminer la plante. Des actions ponctuelles ont été menées sur les lacs de Lacanau et Hourtin, là où ces plantes sont les plus denses : opération d’’arrachage manuel à l’aide de râteaux depuis des embarcations. Des passionnés s’exercent à inventer l’engin idéal pour arracher cette plante, sans la fragmenter, comme par exemple à partir d’une herse.

Un des vecteurs de propagation de ces plantes depuis le lac de Lacanau vers celui de Carcans-Hourtin est le transport involontaire de boutures sur les hélices des bateaux via le canal des étangs, aussi par précaution, l’écluse du Montaut sur le canal est fermé à la navigation plusieurs mois par an.

Moyen de lutte

L’écopiège est le moyen de lutte contre la chenille processionnaire du pin faisant parti de l’arsenal des professionnels des espaces verts ou de la destruction de nuisibles. Cette solution écologique et efficace a fait ses preuves dans de nombreuses situations.

C’est un système totalement écologique et efficace contre les processions de nymphoses. De par sa conception, il permet le piégeage en masse des chenilles processionnaires du pin lors de leur descente de l’arbre.

La capture des chenilles se fait sans aucun contact avec les projections urticantes habituelles de la chenille. L’écopiège™ n’utilise aucun produit chimique.

L’efficacité de son fonctionnement (supérieur à 97%) est fondée sur l’étude de la chenille. Il est respectueux de la santé humaine, des animaux domestiques et de l’écosystème. Il est utilisé à une période où les moyens de lutte sont réduits ou lorsque les arbres sont de grande stature.

Observé pour la première fois, en novembre 2005, dans le Lot-et-Garonne, le frelon asiatique est aujourd’hui très présent en Gironde et dans la plus grande partie de l’Aquitaine.

L’animal ne montre pas de signe d’agressivité particulière vis-à-vis de l’homme (peu de cas de piqûres ont été recensées). Il n’a pas non plus été constaté de dégâts significatifs sur les végétaux et les fruits. Toutefois, la forte augmentation de frelons pourrait avoir à terme un impact sur la population d’abeilles dont ils se nourrissent et la pollinisation.

De la large discussion et des éléments échangés entre les partenaires, il ressort quatre thèmes principaux :

Invasion en Aquitaine

Le groupement de défense sanitaire des abeilles et les syndicats apicoles de la Gironde associés informent :

Il faut piéger dès la mi-février jusqu’au 1er mai chaque fondatrice piégée sera un nid en moins ! (Très important)

Connu depuis son arrivée en Aquitaine en 2004 en provenance du sud-est asiatique, ce frelon du nom de Vespa Velutina est particulièrement présent en Gironde où nous avons enregistré une recrudescence de cet hyménoptère depuis 2008.

Cette espèce semble particulièrement bien adaptée à notre climat. Les nids de ce frelon sont souvent localisés en haut des arbres, à des hauteurs pouvant atteindre 20 à 30 mètres mais il n’est pas rare de trouver quelques nids dans des haies ou au ras du sol. Au printemps, il est fréquent de trouver des nids primaires dans des endroits abrités (avant-toits, chevrons).

Pour ceux qui n’en ont pas l’habitude, c’est à l’automne et au moment de la chute des feuilles que les nids sont le plus visibles et les dégâts réalisés par ce frelon sont terribles :

  • au niveau des ruches où il prélève les abeilles et anéantit les colonies
  • étant « viandard », il s’attaque aussi au poisson (crevettes, thon), à la viande et aux fruits (fortes mandibules)
  • il consomme aussi une grande quantité d’insectes de tous genres, ce qui appauvrit l’entomofaune et risque de désertifier notre région par absence de pollinisation.

vespa-velutina-piegage

Comment piéger le frelon asiatique ?

Des pièges simples peuvent être réalisés à partir d’une bouteille en plastique vide coupée au tiers supérieur et dont cette partie sera placée à l’envers pour faire entonnoir.

Au fond de cette bouteille on disposera :

  • une demi canette de bière brune de préférence
  • un peu de vin blanc ou de picon
  • un peu de sirop (cassis, ).

vespa-velutina-infos

Ce piège peut être suspendu à un arbre, de préférence au soleil, à une hauteur de 1,50 m ou 2 mètres (pour une bonne surveillance). Il peut également être placé sur un balcon. Dans les terrains vagues, il semble que deux à trois pièges à l’hectare suffisent, mais par ailleurs plus on met de pièges, même sur un petit terrain, plus on augmente les chances d’en capturer.

Du 15 février au 1er mai, vous allez piéger des fondatrices de frelons asiatiques. Passée cette période, vous risquez de piéger de nombreuses autres espèces non nuisibles.

Aidez les apiculteurs et l’ensemble des citoyens à faire baisser la population du frelon asiatique.

C’est un geste citoyen et apolitique qui concerne tout le monde ; faites-le savoir auprès de vos voisins et amis s’ils n’ont pas reçu ce message.

Pour les personnes qui amorcent actuellement des travaux scientifiques sur ce frelon, ayez l’amabilité de nous indiquer chaque semaine le nombre d’individus que vous aurez piégés et de nous informer s’il y a eu des accidents liés au frelon.

Contact

G.D.S.A. et les Syndicats Apicoles de la Gironde

Téléphone : 05 56 87 27 54
Email : gdsa33.frelon@orange.fr

Le réseau Natura 2000 regroupe les sites naturels les plus remarquables de l’Union Européenne. Il a pour objectif de préserver la biodiversité des 27 pays européens. La France compte 1 705 sites, soit 12% de son territoire.

Les Lacs Médocains sont intégrés dans 2 sites Natura 2000.  Le premier, s’étend sur les communes de Carcans, Hourtin, Lacanau, Lège-Cap-Ferret, Le Porge et Saumos. Il concerne les deux lacs ainsi que les marais qui les entourent. Le classement a été motivé par la présence d’habitats d’intérêts communautaires (Landes humides, Marais, Lacs…) et la présence d’une faune et d’une flore rare. Le deuxième site est centré sur la Réserve de l’étang de Cousseau.

Le DOCOB, un document important

Le « Document d’objectifs » appelés « DOCOB » est un document majeur avec :

  • la cartographie des milieux naturels et leur état de conservation
  • le diagnostic des activités sur les sites
  • Une liste des travaux possibles pour préserver les habitats intéressants.

Une fois le DOCOB rédigé, les propriétaires qui le souhaiteront, pourront bénéficier de financements pour réaliser les travaux proposés : par exemple l’entretien de leurs marais, landes, etc… Il est donc primordial de participer à la rédaction du DOCOB pour que les actions soient opérationnelles.

Un défi à relever pour le SIAEBVELG

Syndicat Intercommunal d’Aménagement des Eaux du Bassin Versant et Etangs du Littoral Girondin.

Par l’intermédiaire de Natura 2000, le Président du S.I.A.E.B.V.E.L.G souhaite dynamiser la gestion durable du territoire afin d’améliorer et de préserver le cadre de vie et les usages associés, chasse, pêche, nautisme Il s’agit également de conforter les activités actuelles (broyage, brulage des marais, retour du pâturage, etc.) qui permettent l’entretien de ces milieux naturels exceptionnels.

Contact : Frank QUENAULT : 05.57.70.10.57 / frank.quenault@siaebvelg.fr

Pour plus d’informations

Carte des sites Natura 2000 des dunes d’Aquitaine

Eau potable

Lacanau est équipée de cinq forages d’eau potable (Océan, Huga, Grande Escoure, Talaris et Stade) et de deux réservoirs (Sauviels et Haut Carreyre).

Carte synoptique du réseau d’eau potable à Lacanau

Cette eau est régulièrement analysée par les autorités sanitaires.

Voir les résultats sur le site du Ministère de la santé

Eaux usées

Notre réseau d’assainissement est constitué d’environ 100 km de canalisations et de 52 postes de relevages. Les effluents sont traités à la station d’épuration des Pellegrins, d’une capacité actuelle de 5800 à 46.000 équivalents habitants.

Implantée dans un environnement de grande qualité, entre, forêt et océan, la station a nécessité un effort particulier concernant ses performances et son intégration.

Téléchargez : pellegrins

Le compostage

Le compostage est un amendement naturel issu de la décomposition organique. Ce fertilisant améliore la qualité des sols en fournissant des éléments nutritifs aux plantes.

La décomposition organique est naturelle : les éléments biodégradables sont transformés en humus grâce au travail de micro-organismes vivants, bactéries, champignons ou de macro-organismes, principalement des vers et des insectes.

Composter est très gratifiant : il permet d’aider à préserver l’environnement par un recyclage direct, naturel, d’une bonne partie des déchets en allégeant ainsi le volume de la poubelle, et de cultiver son jardin, qu’il soit en plein air ou de salon, avec un fertilisant écologique.

Le bio seau

L’intérêt de la mise à disposition de bio-seaux et de sacs compostables est de promouvoir la valorisation des déchets tout en maîtrisant les coûts. En effet, une tonne de compost revient moins chère qu’une tonne de déchets enfouis.

Le bio seau a pour but de limiter les allers-retours de la cuisine au bac et les problèmes d’hygiène. D’une capacité de 8 litres, il s’intègre parfaitement dans une cuisine. Il permet d’éplucher directement vos légumes et fruits au-dessus du bio seau en le disposant sur votre plan de travail. Les poches, quant à elles, sont fabriquées à partir d’une matière première d’origine végétale, l’amidon de pomme de terre.

Vous n’avez pas encore le bio seau ?

Faites en la demande via le site du smicotom

Le renouvellement des poches se fera une fois par an au début du second trimestre. Vous disposerez ainsi de 9 paquets de poches. De quoi réduire encore un peu plus nos gaspillages quotidiens.

Collecte des textiles usagés

Les textiles valorisés

Elle récupère principalement les vêtements, les chaussures, le linge de maison. Ils sont ensuite triés et suivant leur état seront aiguillés vers la friperie en France, la distribution de vêtement en Afrique et, pour le reste, seront recyclés en isolant thermique et acoustique pour le bâtiment.

Où déposer ses textiles usagés ?

Des collecteurs (photo ci-dessus) sont à votre disposition

  • Pour Lacanau Ville : avenue Albert François (COSEC)
  • Pour Lacanau Océan : Parking du Mail (entrée de Lacanau océan)

La collecte des déchets d’équipements électriques et électroniques

Le SMICOTOM a mis en place la collecte des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) dans les déchèteries. Les DEEE comprennent les produits blancs (électroménager), les produits bruns (TV, vidéo, HI FI) et les produits gris (bureautique et informatique).

Vous pouvez dorénavant rapporter vos appareils en fin de vie dans une des neuf déchèteries du SMICOTOM. Cependant, dans le cas d’un nouvel achat, votre revendeur est dans l’obligation de reprendre votre ancien appareil : c’est le principe du 1 pour 1.  Si vous les déposez chez un revendeur ou dans une déchèterie, ils bénéficieront d’un traitement spécifique. Ainsi, les produits dangereux (métaux lourds, fluides frigorifiques) seront orientés vers des filières appropriées et les métaux récupérés (fer, aluminium, …) seront recyclés. Vous pouvez également apporter vos appareils à une ressourcerie/recyclerie (Emmaüs, …). Ils seront remis en état de marche pour être revendus dans des magasins spécialisés. La réutilisation, c’est encore mieux que le recyclage.

Pour les professionnels, la gestion des déchets est spécifique.

L’autocollant stop pub

Vous souhaitez ne plus recevoir de publicités dans votre boîte à lettres, il vous suffit de retirer un autocollant STOP PUB à l’accueil des mairies ville et annexe.

A Lacanau, au lac comme à l’océan, l’eau est propice à la baignade pour se rafraîchir et profiter du cadre exceptionnel et naturel.

En 2019, les analyses et contrôles sanitaires sont formels, la qualité est excellente.

Analyses des eaux de baignade 2018

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×